Santé Education Logement

Améliorer les conditions de vie

dans les villages de montagne

Echanges et questions sur le forum

Le Népal, entre pauvreté et développement

Toute jeune république (2008), l'analyse de la situation du pays peut varier selon les sources

De par sa nature, son emplacement, ses difficultés internes, les perspectives de développement sont fragiles et la population lutte pour satisfaire ses besoins essentiels. Que ce soit en ville ou dans les villages, les conditions de vie sont souvent difficiles.

L'aide internationale à l'échelle du pays

Sans l'aide internationale qui représente une très forte proportion dans le budget annuel, le pays serait en grande difficulté. Cette forme d'aide ne bénéficie pas directement aux populations mais maintient l'économie du pays.

L'aide humanitaire associative au plus près des Népalais

De nombreuses associations sont nées de rencontres de touristes, treckeurs ou alpinistes et les Népalais. Comme ailleurs dans le monde, dans les premiers domaines d'aide on retrouve la santé et l'éducation.CAP Chulémo est orientée vers l'aide rurale mais peut aussi aider des familles installées à Kathmandu qui elles même essayent d'aider leur village d'origine. Notre action est axée sur les domaines de la santé, l'éducation, le logement.

La santé, en première richesse

Les conditions sanitaires ainsi que l'accès aux soins en milieu montagnard sont difficiles. Des gens malades ont peu ou pas les moyens de se soigner et souvent, de petites causes engendrent des conséquences graves.

Un dispensaire ouvert en 2005 par une ONG allemande a fermé ses portes 18 mois plus tard à Taksindu

En partenariat avec l'IFREMMONT (Institut de formation et de recherche de médecine de montagne) et particulièrement en la personne du Docteur Pascal Zellner, l'ouverture du dispensaire de Taksindu est en cours

L'éducation pour lutter contre la pauvreté

Malgré les dispositions mises en place depuis 1975 dans le pays (L'école au Népal : lire cet article ), l'accès à l'école n'est pas généralisé

Acquérir les connaissances de base (écriture, lecture, langues...) est pourtant nécessaire pour ne pas rester dans la précarité, pour trouver un travail en ville pour ceux qui quittent les villages

La population a pris conscience de cette nécessité et des atouts de l'instruction, malgré les difficultés souvent générées par la scolarité des enfants

CAP Chulémo aide les enfants à suivre une scolarité la plus complète possible, de la primaire au secondaire

Cette aide qui se caractérise par un parrainage individuel ou collectif, couvre tout ou partie des coûts générés pour les familles

L'électricité pour préserver santé et environnement

Le voyage de 2008 nous a permis d'étudier les possibilités d'électrification du village.Il s'agit simplement d'alimenter les maisons pour le fonctionnement d'une ou deux lampes en vue de remplacer l'éclairage par le feu et les lampes à kérosène

Electriciens Sans Frontières a dépêché deux de ses membres pour identifier ce projet à nos cotés. Deux solutions ( hydro-électriques ) ont été étudiées pour les villages de Chulemo et Taksindu. Un projet plus important, initié par l’association de secours de montagne italienne CNSAS ( Corpo Nazionale Soccorso Alpino e Speleologico) est en cours de réalisation

Ce projet sur le long terme ( estimation des coûts à 200 000 € ) est conduit par nos amis italiens, il n'y a pas d'engagement conclu avec CAP Chulémo. Nous ferons le point sur l'avancée de leur travaux